-> Auteurs 2019

Julie Bataille

Unknown-1
y-en-a-une-c-est-la-brune-julie-bataille

Julie Bataille

sera présente le samedi 7 et le dimanche 8  décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre : 

Y’en a qu’une c’est la brune

Editions du net

Cette autobiographie raconte le parcours extraordinaire d’une petite fille ordinaire. Claude François la remarque à l’âge de treize ans, mais c’est Claude Carrère, le producteur de Sheila, qui va la propulser en tête des hit-parades avec plus d’un million de 45 tours vendus.

Animatrice aux côtés de Jacques Martin ou de Dorothée, vedette adulée au Japon, elle connaîtra des sommets et des désillusions avant de devenir l’une des voix les plus connues de France.
Ce conte de fées moderne nous entraîne dans les coulisses du showbiz à travers les yeux d’une ado, puis d’une femme épanouie, qui a livré plus d’une Bataille…

« Avec ce pseudonyme, Julie ne pouvait être qu’une guerrière. Je crois qu’elle a passé sa vie à l’être. Une volonté de fer dans une voix de velours. »
Jean-Pierre Pasqualini,
Directeur des programmes de la chaîne Melody.

JANE BIRKIN

JANE BIRKIN - portrait basse def (c) Gabrielle Crawford
COUVERTURE JANE BIRKIN

Jane Birkin

sera présent le dimanche 8  décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre : 

Post-scriptum

Le journal intime de Jane Birkin 1982 – 2013

Editions Fayard

Munkey diaries était le titre du premier volume de mon journal, ou plutôt une
sélection d’extraits, qui allait de mes douze ans jusqu’à la séparation avec Serge Gainsbourg et le début de mon union avec Jacques Doillon. Tous mes journaux s’adressaient à mon singe en peluche, alors que par la suite Munkey était moins là, puis plus du tout car il est parti avec Serge.
Post-scriptum, ce sont mes journaux sans lui, le démarrage d’une autre vie. Le début de ma vie avec Lou… Kate qui alors était enfant dans le premier tome est maintenant teenager, Charlotte a neuf ans… Peut-être la différence, ou l’intérêt de ce volume s’il en a un, c’est une autre ouverture, une autre balade, plus curieuse des autres, découvrant une trajectoire, des concerts, des tournées, des pièces de théâtre, voyageant, parfois m’attachant à des personnes qui n’étaient pas seulement mes parents, ma soeur Linda, mon frère Andrew, les enfants… Mais l’amour est toujours l’amour, peut-être même qu’il y en avait un autre dans cette vie vieillissante, dans mon cas solitaire, accompagnée par mes amis… Il me semble que j’ai plutôt navigué dans un optimisme absolument infondé. J’ai cessé d’écrire ce journal à Besançon le 11/12/13… en apprenant la mort de Kate…

Second volume du journal intime de Jane Birkin après le retentissement du premier, Munkey Diaries (1957-1982).

Henri-Frédéric Blanc

unnamed(2)
Projet-couv-épitre-3b

Henri-Frédéric Blanc

sera présent au Festival du livre de Marseille le samedi 7 et le dimanche 8 décembre pour son livre

Epitre aux Marseillais

Editions Le Fioupelan

En tout homme il y a un Marseillais qui sommeille, pourra lire le lecteur dans l’ouvrage qu’il tient entre les mains, c’est dire la portée résolument universelle de cette Épître loufoque qui, à travers le prisme de la cité phocéenne, brosse un tableau à la fois burlesque et plein de vérité de notre monde, cela par la bouche inspirée du meilleur prophète en activité sur la Canebière, Abu Dzardînn.
“Le génie tutélaire de Marseille c’est le génie de l’éloquence”, a écrit Blaise Cendrars. À preuve cette satire ravageuse mais pleine de tendresse où Henri-Frédéric Blanc, plus déchaîné que jamais, déploie tout l’éventail de son écriture flamboyante.


Henri-Frédéric Blanc est né en 1954 à Marseille où il vit toujours. Ceux qui le connaissent ne sont pas au bout de leurs surprises, les autres ont beaucoup de chance de le découvrir, une nouvelle vie commence pour eux.

Valérie Bochenek

bochenek
le temps des huitres

Valérie Bochenek

sera présente  le samedi 7 et le dimanche 8 décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre écrit avec Jean-Louis Debré

Le temps des huîtres

Editions Albin Michel

Le temps des huîtres est celui de ces femmes et de ces hommes, de ces « paysans de la mer » qui, du « naissain » à la récolte du coquillage, vivent au rythme des marées et des saisons.

C’est leur histoire que Valérie Bochenek et Jean-Louis Debré, avec la complicité de photographe Philippe Schaff, racontent à travers celle de la famille de Denis Bellocq, qui, depuis douze générations, illustre l’ostréiculture dans le bassin d’Arcachon.

Denis Bellocq livre ses souvenirs, évoque le quotidien des ostréiculteurs et l’histoire de ces gestes ancestraux, de ces coutumes qui se perpétuent. Il explique enfin comment ce métier de passion et d’artisanat doit évoluer compte tenu des contraintes du monde moderne.

Une célébration – en images d’archives et en photographies contemporaines – d’un patrimoine unique qu’il convient de mieux connaître pour le sauvegarder.

Jeannette Bougrab

images
2019-01-bougrab-lettre-3-def-03-plat-1-5c3336c83a0d2

Jeannette Bougrab

sera présente  le samedi 7 et le dimanche 8 décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre 

Lettre aux femmes voilées et à ceux qui les soutiennent

Editions Du Cerf

Alors que partout dans le monde des femmes se rebellent, souvent même au péril de leur vie, afin d’échapper au joug des islamistes, pourquoi en France, certaines décident-elles d’adhérer à une idéologie archaïque et mortifère ?

Alger, Téhéran, Ryad, Djakarta : des jeunes musulmanes revendiquent le droit de ne pas porter le hijab, le tchador ou la burqa. Le prix pour cette liberté est pourtant élevé car beaucoup sont arrêtées, torturées et parfois même assassinées, comme Katia qui n’avait que dix-sept ans.

Amsterdam, Londres, Paris : des féministes et des idéologues défendent le port du voile comme un progrès et un symbole d’émancipation. Le réguler serait une atteinte à la liberté des femmes.

Quel odieux paradoxe ! D’où vient notre aveuglement ? Au nom de quoi passe-t-on sous silence les actes de bravoure de ces héroïnes des temps modernes qui se rebellent contre un voilement qu’elles n’ont pas choisi ?

Donnant une voix aux victimes, décryptant les non-dits de nos politiques, Jeannette Bougrab nous exhorte à désobéir à la bienpensance.

Docteur en droit de l’université Panthéon-Sorbonne, ancienne présidente de la HALDE et ministre, Jeannette Bougrab est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Ma République se meurt, Maudites et Lettre d’Exil. La Barbarie et nous.

Marc Bouiron

Marc Bouiron_Inrap
M. Bouiron, Ph. Mellinand_Archéologues-Marseille

Marc Bouiron

Marc Bouiron est directeur scientifique et technique de l’Inrap (Institut national de recherches archéologiques préventives). 
sera présent le samedi 7 et le dimanche 8 décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre

Quand les archéologues redécouvrent Marseille

Editions Gallimard / Inrap

Marseille est la seule ville de France à pouvoir revendiquer vingt-six siècles d’histoire urbaine continue. Vers -600, des colons grecs originaires de Phocée, en Asie Mineure, débarquent dans la calanque du Lacydon et fondent le comptoir de Massalia. Au fil des siècles, gagnant peu à peu sur les buttes environnantes, la ville s’est développée. Cette permanence topographique a entraîné la destruction quasi systématique des constructions successives, qu’elles soient antiques, médiévales ou modernes. C’est donc dans le sous-sol qu’il faut chercher l’histoire de Marseille ! Les découvertes archéologiques d’occupations préhistoriques (grotte Cosquer, aux portes de Marseille, butte Saint-Charles), les fouilles de sites majeurs de l’Antiquité (ports grec et romain, thermes du port), de l’Antiquité tardive (palais épiscopal, basilique de la rue Malaval), du Moyen Age (ateliers de potiers de Sainte-Barbe, tannerie de l’Alcazar) et de l’époque moderne (jeu de paume de la rue Thubaneau, charniers de pestiférés de la rue Leca) ont permis aux archéologues d’étudier le passé de la ville, de la Préhistoire au XIXe siècle. Ecrit par deux spécialistes – Marc Bouiron, archéologue de la Ville de Marseille pendant dix ans, et Philippe Mellinand, archéologue à l’Inrap, participant depuis vingt-deux ans aux fouilles menées dans la ville -, cet ouvrage propose une nouvelle lecture de l’histoire de Marseille à travers ses vestiges et offre une synthèse claire de plusieurs décennies de fouilles en coeur de ville, du quartier du Panier au Vieux-Port.

Diane Brasseur

allary-editions-diane-brasseur-olivier-martyallary-editions
diane-brasseur-la-partition-couverture-hd-tt-width-326-height-468-crop-1-bgcolor-ffffff-lazyload-0

Diane Brasseur

sera présente le samedi 7 décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre

La partition

Editions Allary

De la Grèce aux rives du lac Léman, une superbe fresque familiale.

Un matin d’hiver 1977, Bruno K, professeur de littérature admiré par ses étudiants, se promène dans les rues de Genève. Alors qu’il devise silencieusement sur les jambes d’une jolie brune qui le précède, il s’écroule, mort.

Quand ses deux frères Georgely et Alexakis apprennent la nouvelle, un espoir fou s’évanouit. Le soir même, ils auraient dû se retrouver au Victoria Hall à l’occasion d’un récital de violon d’Alexakis. Pour la première fois, la musique allait les réunir.

La Partition nous plonge dans l’histoire de cette fratrie éclatée en suivant les traces de leur mère, Koula, une grecque au tempérament de feu.
Elle découvre l’amour à 16 ans, quitte son pays natal pour la Suisse dans les années 20 et refera sa vie avec un homme de 30 ans son aîné. Une femme intense, solaire, possessive, déchirée entre ses pays, ses fils et ses rêves. Une épouse et une mère pour qui l’amour est synonyme d’excès.

Sarah Briand

Sarah Briand - portrait DR
SARAH BRIAND - Romy, une longue nuit de silence - couverture

Sarah Briand

sera présente le samedi 7  décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre

Romy, une longue nuit de silence

Editions Fayard

Le 29 mai 1982, Romy Schneider s’est éteinte à l’âge de 43 ans. Que s’est-il passé la nuit de sa mort rue Barbet-de-Jouy, dans le VIIe arrondissement de Paris ?

Icône du cinéma français à la photogénie incroyable, que sait-on vraiment de Romy, de ses bonheurs, mais aussi de ses chagrins et de ses blessures, notamment depuis la mort de son fils quelques mois plus tôt ?

Sarah Briand a marché dans ses pas, du chalet de son enfance à Berchtesgaden en Allemagne, près du nid d’aigle d’Adolf Hitler, jusqu’à l’appartement où elle a passé ses dernières heures, pour livrer une série d’instantanés de ces moments intimes.

Un portrait nourri de témoignages inédits d’amis, de réalisateurs, de ses partenaires de cinéma et parfois de vie, comme celui qui fut son époux, Daniel Biasini, le père de sa fille Sarah, ou encore Alain Delon, qui rend pour la première fois, à la femme qu’il a aimée, un hommage exceptionnel.

Sarah Briand est journaliste chez France 2 et a réalisé plusieurs documentaires pour l’émission « Un Jour Un Destin ». Elle est l’auteure de Simone, éternelle rebelle (Fayard, 2015), un portrait inédit de Simone Veil largement salué par la presse et vendu à plus de 70 000 exemplaires.

Marianne Chaillan

Equateurs1910_GameOfThronesUneFinSombreEt

Marianne Chaillan

sera présente le samedi 7 et le dimanche 8 décembre au Festival du livre de Marseille pour son livre

Game of Thrones – Une fin sombre et pleine de terreur

Editions des équateurs

« Si vous pensiez que ça finirait bien, c’est que vous n’avez pas été très attentifs. »

La réplique du cruel Ramsay Bolton résonne autrement depuis la conclusion de la saga au succès mondial, Game of Thrones. Comment interpréter cette fin jugée, par de nombreux fans, terriblement décevante ? Les créateurs de la série ont-ils manqué de souffle ou porté jusqu’au bout une certaine vision de l’homme ? Et si l’analyse philosophique, en nous offrant des clefs de compréhension, nous aidait à surmonter notre déception ?

Éclairant cette fin douce-amère, elle permet aussi de dresser, à la manière du Hall of Faces – la galerie des visages du temple de Braavos –, un portrait définitif des merveilleux personnages qui ont peuplé la série. Héros d’une nouvelle mythologie, leurs trajectoires, riches d’enseignements, portent la leçon philosophique de cette formidable histoire de glace et de feu.

Écrivain et professeur de philosophie, Marianne Chaillan a notamment publié Game of Thrones, une métaphysique des meurtres, Ils vécurent philosophes et firent beaucoup d’heureux et Pensez-vous vraiment ce que vous croyez penser ?

Elsa Charbit

Sans titre
9782356981776-475x500-1

Elsa Charbit

sera présent le samedi 7 et le dimanche 8  décembre au Festival du livre de Marseille pour sa participation au livre de Patrick Coulomb : 

Il était une fois…dans la bibliothèque

Editions Gaussen

Toutes les histoires commencent par “il était une fois”… Et où sont rangées les histoires ? Dans les bibliothèques. Il était donc une fois, dans la bibliothèque. Il était plutôt quatorze fois, puisque ce sont ici quatorze histoires qui sont regroupées, écrites avec une volonté commune : mettre la bibliothèque au centre du jeu. Ainsi sont nés des contes fantastiques ou parfois ironiques, ainsi ont vu le jour des récits romantiques ou philosophiques, ainsi sont remontées en surface des expériences personnelles de certains auteurs avec les livres, ainsi sont portés à notre connaissance certains mystères emplis de poésie…
Bibliothécaires d’hier et d’aujourd’hui, vous êtes, nous disent à leurs quatorze manières les auteurs de ces nouvelles, les gardiens d’un temple qu’il nous faut préserver. Au-delà du réel et de l’imaginaire.